Où souhaitez-vous
partager cette page?

Forme

Sécurité incendie et prévention

Partager

Le Service de la sécurité incendie a pour mission de planifier et organiser les activités nécessaires afin d'assurer une protection optimale contre les incendies.

Sécurité incendie et prévention
  • Caserne de Stoneham

    Voir sur la carte de la municipalité

    Caserne de Stoneham

    Située à côté du garage municipal et construite en 2017, cette réalisation représente un investissement de près de 4 M $. Ce projet a reçu une aide financière du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) du volet RECIM du Programme d’infrastructure Québec-Municipalités (PIQM).  Ce bâtiment de cinq portes, en plus d’accueillir les véhicules incendies, comprend des ateliers de travail, une mezzanine avec une aire d’entreposage et de pratiques. La caserne est raccordée au puits d’alimentation d’eau potable du garage municipal et au réseau d’égout municipal. 


  • Caserne de Tewkesbury

    Voir sur la carte de la municipalité

    La Caserne de Tewkesbury est située près du parc des Draveurs.

  • Caserne de St-Adolphe

    Voir sur la carte de la municipalité

    La Caserne de St-Adolphe est située à côté du parc des Forestiers.

  • Capsules d'information

    Prévention Incendie

    En 2021, le service de sécurité Incendie de la Municipalité de Stoneham-et-Tewkesbury produira des capsules d’information sur la prévention incendie. 

    1. Monoxyde de carbone :  risques et dangers
      Merci à Marie-Christine Leblanc, journaliste et chroniqueuse de la région et citoyenne de Stoneham-et-Tewkesbury, pour son témoignage et sa généreuse contribution pour la réalisation de cette vidéo.


    2. Feu d'artifice (avril 2021)

    3. Feu à ciel ouvert (juillet 2021)

    4. Feu de cheminée (octobre 2021)

  • Responsabilités

    Spécialités

    • Service de désincarcération

      • 7 interventions / an

    • Premiers répondants

      • 52 interventions / an

    • Escouade nautique

      • 3 interventions / an

    • Sauvetage et recherche en forêt

      • 44 interventions / an

    Effectifs

    • 1 directeur  

    • 1 chef de division à temps plein

    • 1 chef de division à temps partiel

    • 1 lieutenant à temps plein

    • 1 préventionniste à temps plein

    • 4 lieutenants à temps partiel 

    • 27 pompiers 

    Équipements

    La flotte est composée de 9 véhicules, soit :

    • 1 camion pompe échelle

    • 1 camion pompe

    • 2 camions citernes

    • 1 camion pompe-citerne

    • 1 pick-up

    • 1 unité mobile d'urgence

    • 1 véhicule de désincarcération

    • 1 VTT (toutes saisons)

    • 1 motoneige

    • 1 zodiac de sauvetage

    Approvisionnement en eau

    La municipalité n'a aucun réseau de bornes fontaines pour l’extinction des incendies sur son territoire. Cependant, elle a créé un réseau de bornes sèches servant à approvisionner les camions citernes d’incendie. 

    En plus d'utiliser une des 11 bornes sèches réparties sur le territoire, les pompiers ont à leur disposition la borne du parc des Fondateurs, au centre du village (50 000 gallons) et les réserves d’eau souterraines des casernes de Saint-Adolphe (16 000 gallons) et de Tewkesbury (15 000 gallons). 

    Une entente entre la Station touristique Stoneham, propriétaire de bornes fontaines, et la municipalité permet au Service incendie d'utiliser ces bornes en cas de besoin. 

    Rapport d’activités 2020 

    Notre stratégie organisationnelle est au service de l’ensemble des résidents et s’exprime par la gestion de risques et l’intervention de nos ressources opérationnelles afin d’assurer la sécurité de tous. En 2020, nous avons déployé notre savoir-faire à plus de 400 occasions. Nos pompiers ont combattu 20 sinistres majeurs, en plus de données des soins en tant que premiers répondants lors de 52 appels d’urgence. La demande pour nos équipes spécialisées a augmenté avec 3 interventions en présence de matières dangereuses, 41 sauvetages techniques et 3 sauvetages nautiques. 

    Les crues printanières et celle du 24 décembre ont nécessité notre expertise. À la suite de la forte pluie qui a débuté le 24 décembre en après-midi et qui s’est terminée le 25 décembre en début de soirée, plusieurs dommages ont été constatés sur notre territoire. De plus, plusieurs inondations ont causé des fermetures de route et des évacuations. Dès le 25 au matin, la situation est devenue critique pour les inondations dans le secteur de la rivière Huron, et les fossés ont commencé à déborder à plusieurs endroits dans la ville. Un embâcle à la hauteur du chemin Mc Kay s’est formé tôt le 25 au matin et a été sous surveillance toute la journée. Les pompiers sont intervenus sur plus de 17 demandes d’intervention.

    Chaque intervention d’urgence procure une occasion unique d’apprentissage et cette recherche d’efficience, ainsi que de rigueur en santé et sécurité au travail, est au cœur de notre vision stratégique. En 2019, la mise en œuvre de mesures contre les risques associés aux maladies professionnelles physiques. 

    À l’interne, nous encourageons une culture organisationnelle axée sur le respect, la bienveillance et l’inclusion, et nous cherchons à développer le plein potentiel de notre équipe en mobilisant et en reconnaissant l’apport de tout notre personnel. 

    Rapport d'activité 2020 complet 

  • Territoire couvert

    En permanence 

    • Stoneham-et-Tewkesbury : 682.2 km2

      • Population : 9 088 

    Superficie du territoire couverte par entente de service

    • Lac Delage : 1.57 km2 

      • Population : 683

    • La forêt Montmorency : 412 km2

    • TNO du Lac-Croche : 1687 km2 (Sécurité civile et PLIU)

    • TNO Lac Jacques-Cartier : 4310 km2 (PLIU)

    Par couverture d’entraide

    • Lac Beauport 

    • Sainte Brigitte de Laval 

  • Avertisseurs de fumée

    Un avertisseur de fumée, ou détecteur de fumée, alerte les occupants d’une maison par un signal sonore lorsqu’il y a présence de fumée. Il permet de réagir rapidement et de sauver des vies. En cas d’incendie, vous avez moins de 3 minutes pour évacuer votre maison.

    Tous les avertisseurs de fumée doivent respecter les normes canadiennes et avoir le logo « ULC » du Laboratoire des assureurs du Canada.

    Types d'avertisseurs

    • L’avertisseur de fumée à ionisation est idéal pour les chambres à coucher et les corridors puisqu’il est plus sensible aux vapeurs et à la fumée.

    • L’avertisseur de fumée photoélectrique est idéal près de la cuisine et de la salle de bain, car il est moins sensible aux vapeurs et à la fumée.

    • L’avertisseur à lumière stroboscopique est recommandé pour les pièces où un occupant est malentendant. Il combine son et lumière.

    Types d'alimentation des avertisseurs

    • L’avertisseur à piles est le plus commun. Il fonctionne avec une pile de 10 volts. Privilégiez les modèles avec des piles au lithium qui ont une durée de vie de 10 ans. 

    • L’avertisseur électrique, connecté sur le courant 120 volts, devrait aussi contenir une pile d’appoint pour fonctionner en cas de panne de courant.

    Où installer les avertisseurs

    Tous les occupants de votre maison doivent entendre les avertisseurs lorsqu’ils se déclenchent.

    Dans quelles pièces faut-il les installer ?

    Il est recommandé d’avoir 1 avertisseur :

    • à chaque étage, y compris le sous-sol

    • dans le corridor près des chambres

    • dans chaque chambre où l’on dort la porte fermée près des escaliers.

    Les étages mesurant plus de 10 mètres de haut (33 pieds) devraient avoir 2 avertisseurs, soit 1 à chaque extrémité.

    À quel endroit faut-il les fixer ?

    Les avertisseurs de fumée doivent être installés : 

    • au plafond, à un minimum de 10 centimètres (4 pouces) du mur ou 

    • au mur, à une distance de 10 à 30 centimètres (4 à 12 pouces) du plafond

    • à une distance de 1 mètre (40 pouces) d’un ventilateur, d’un climatiseur, d’une prise ou d’un retour d’air. Le déplacement d’air provoqué par ces appareils peut repousser la fumée et nuire au fonctionnement de l’avertisseur

    • sans obstruction afin que la fumée puisse se rendre à l’avertisseur

    Faites interconnecter vos avertisseurs par un électricien afin que tous les avertisseurs sonnent, peu importe où se trouve la fumée ou le feu.

    Vérification et entretien

    Chaque mois, vérifiez vos avertisseurs en appuyant sur le bouton d’essai quelques secondes pour entendre le signal sonore. Si vos avertisseurs de fumée sont reliés à un centre de télésurveillance, avertissez d’abord votre fournisseur avant de faire le test.

    Chaque année, vous devez :

    • nettoyer les appareils à piles en passant légèrement l’aspirateur à l’intérieur et à l’extérieur du boîtier

    • nettoyer les appareils photoélectriques à l’extérieur seulement, car il ne faut jamais les ouvrir

    • vérifier la capacité de l’avertisseur à détecter la fumée en approchant, à une distance sécuritaire, une chandelle qui vient d’être éteinte et qui produit de la fumée. 

    Ne peinturez jamais les avertisseurs.

    Privilégiez des piles longue durée comme celles au lithium ou utilisez des piles rechargeables seulement si elles sont recommandées par le fabricant de l’appareil.

    Remplacez les piles des avertisseurs de fumée quand vous entendez un signal sonore intermittent et lorsque vous emménagez dans un nouveau logis.

    Comme les avertisseurs de fumée ont une durée de vie limitée, vous devez les remplacer tous les 10 ans.

  • Extincteur portatif

    Un extincteur d’incendie sert à éteindre un feu naissant qui ne menace pas votre sécurité. Il est fortement recommandé d’avoir un extincteur portatif à la maison.

    Si le feu se propage ou s’il y a présence de fumée importante, vous devez évacuer immédiatement votre maison et composer le 911.

    Comment choisir un extincteur d'incendie ?

    Tous les extincteurs d’incendie doivent respecter les normes canadiennes et avoir le logo « ULC » du Laboratoire des assureurs du Canada.

    • Privilégiez un extincteur à poudre polyvalente portant la mention « ABC ».
      A : éteint un feu causé par des matériaux inflammables comme le bois, le papier, le tissu
      B : éteint un feu causé par liquides inflammables comme l’huile ou l’essence
      C : éteint un feu causé par un appareil électrique sous tension

    • Optez pour un extincteur à poudre dont la cote minimale est de 2A 10B C.
      Cette cote est inscrite sur l’étiquette.

    • Il existe des extincteurs jetables à usage unique et des extincteurs rechargeables :

      • Les extincteurs jetables ont une durée de vie de 12 ans. La date est inscrite sous l’appareil. 

      • Les extincteurs rechargeables doivent subir un test de pression au 12 ans.

    • Choisissez un modèle léger et apprenez à vous en servir en lisant les instructions du fabricant.

    Où installer un extincteur dans la maison

    • Placez-le bien en vue, près d’une sortie.

    • Il ne doit jamais être déposé au sol :
      Il doit être installé sur un support spécialement conçu pour l'extincteur, à au moins 10 centimètres (4 pouces) du sol et à un maximum de 1,5 mètre (5 pieds).
      Si son poids excède 18 kilos (40 livres), il peut être installé à 1 mètre (3 pieds) du sol.

    • Assurez-vous qu’il est hors de la portée d’un enfant.

    • Évitez de le placer trop près d’une source potentielle d’incendie comme la cuisinière et les appareils de chauffage.

    • Placez les directives d’utilisation à la vue.

    • Installez-le à portée de main, mais hors de portée des enfants.

    • N’y suspendez pas de vêtements ou d'autres objets.

    • Ne retirez pas l’étiquette indiquant la date de la dernière inspection ou du dernier entretien.

    • Vérifiez que le sceau et l’indicateur de manipulation ne sont ni brisés ni absents.

    Vérification et entretien

    • Chaque mois, vérifiez que l’extincteur d’incendie se trouve bien en place et que son accès est dégagé.

    • Vérifiez que les instructions d’utilisation sont visibles.

    • Pesez-le afin de déterminer s’il est plein.

    • Vérifiez s’il est rouillé ou endommagé. Si l’extincteur a des signes de dégradation, de corrosion ou de fuite, ou encore d’obstruction des diffuseurs, vous devez le jeter.

    • Vérifiez la pression de l’extincteur; l’aiguille doit être dans le vert.

    • Chaque année, faites-le vérifier par une personne qualifiée.

    • S’il est rechargeable, faites-le remplir tous les 6 ans ou dès qu’il a été utilisé, même quelques secondes seulement.

    Comment utiliser un extincteur

    1. Assurez-vous d’abord que votre sécurité n’est pas compromise.

    2. Retirez l’extincteur de son support.

    3. Maintenez l’extincteur dans vos mains pour juger son poids et vous assurer qu’il est plein.

    4. Vérifiez que l’aiguille du manomètre est au vert.

    5. Placez-vous entre le feu et une sortie.

    6. Approchez-vous à un maximum de 2 ou 3 mètres (6 à 10 pieds) du feu.

    7. Si le feu est à l’extérieur, placez-vous dos au vent.

    8. Tirez la goupille en tournant et dégagez-la de son scellé au besoin.

    9. Décollez le boyau du cylindre, s’il y en a un, et orientez-le vers la base des flammes en appuyant à fond sur le levier.

    10. Faites des mouvements de gauche à droite à la base des flammes en couvrant la largeur du feu.

    11. Arrêtez seulement lorsque les flammes sont toutes éteintes ou que l’extincteur est vide.

    12. Si le feu ne s’éteint pas ou si la pièce se remplit de fumée, évacuez les lieux et composez le 911.

    13. Composez le 911 même si le feu semble éteint. Il pourrait s’être propagé dans les murs ou dans la hotte de la cuisinière.

    14. Si l’extincteur est à usage unique, jetez-le après usage.

    15. S’il est rechargeable, faites-le remplir dès que possible.

    Comment jeter un extincteur

    Appareil jetable à poudre :

    Videz-le à l’extérieur.
    Assurez-vous cependant de le faire lors d’une journée sans vent.
    C’est une occasion en or de vous exercer.
    Allez le porter dans un écocentre où il sera recyclé.

    Appareil rechargeable de plus de 12 ans ou endommagé :

    Ne videz jamais l’appareil.
    Apportez-le au fournisseur de services, qui en fera l’inspection.
    Si l’extincteur n’est pas réutilisable, le fournisseur indiquera sur l’appareil, au poinçon, qu’il est irréparable. Le fournisseur de services devra obtenir votre autorisation pour le détruire.
    Vous pouvez aussi le retourner vous-même au fabricant.


  • Fausses alarmes

    Le service a dû répondre à une moyenne de 20 appels par année de catégorie "fausses alarmes" directement liés à une défectuosité ou à un mauvais fonctionnement d'équipement.

    Le coût moyen pour une intervention de cette nature est de 800 $, ce qui représente une dépense annuelle d'environ 16 000 $. Nous devons prendre des mesures incitatives afin de responsabiliser les propriétaires de systèmes d'alarmes, face à ce fléau.

    Le conseil municipal a donc adopté un règlement concernant les systèmes d'alarme, notamment en regard avec les intrusions et incendies.   

    Pour les alarmes incendie, s'il s'agit d'une alarme non justifiée, le contribuable pourra se voir remettre des avis d'infraction.

  • Service de remplissage des piscines

    Remplissage des piscines

    La municipalité via son Service de la protection incendie offre le service de remplissage des piscines.  L'eau fournie provient d'une réserve souterraine de très bonne qualité mais non traitée pour la consommation.

    SI VOUS ÊTES INTÉRESSÉ

    N'hésitez pas à communiquer directement avec nous au 418 848-2381 poste 521 pour tout renseignement concernant ce service de la Municipalité.

    Tarification :

    • 250 $ / 3 premières heures

    • 90 $ / heure supplémentaire

    Inscription obligatoire au moins 1 semaine avant la date désirée. 

    RAPPEL IMPORTANT

    Selon le règlement numéro 07-554 sur l'utilisation de l'eau potable dans les secteurs d'alimentation des puits municipaux, à l'article 3.6 il est mentionné qu'il est interdit de remplir une piscine avec l'eau de l'aqueduc municipal.



     


  • Visites résidentielles de prévention

    Chaque année le service de sécurité Incendie de Stoneham-et-Tewkesbury doit faire de la prévention résidentielle selon le schéma de couverture de risques. Les visites résidentielles de maisons doivent être faites aux 6 ans.

    Pour 2021, Les visites de prévention résidentielles ont débuté le 6 avril et vont se poursuivre jusqu’au mois de septembre.
    Cette année, notre équipe de pompiers a plus de 2 000 résidences à visiter. 

    Comment se déroule les visites ?

    • Des pompiers du service Incendie de la Municipalité vont faire du porte-à-porte chez les citoyens en respectant les mesures sanitaires en vigueur au moment de la visite. 

    • En cette période de pandémie, aucun pompier ne va entrer dans les résidences. Les échanges avec le ou les propriétaires de la résidence se feront à l’extérieur et en conservant une distance de deux mètres.

    • La prévention se fera sous forme questions posées par les pompiers.

    Exemples de questions posées :

    1. Avez-vous un avertisseur de fumée ?

      1. Est-il fonctionnel ? 

      2. Avez-vous changé les piles dans la dernière année ?

      3. En avez-vous un par étage (obligatoire selon la règlementation municipale)

      4. Est-il endommagé ? peint ? avec le couvercle enlevé ?

      5. Quel est son emplacement ?

      6. A-t-il plus de 10 ans ?

    2. Avez-vous un chauffage au bois ? Si oui, avez-vous fait ramoner votre cheminée cette année ?

    3. Avez-vous un extincteur portatif ?

      1. Vérification de la pression sur son cadran

      2. Validation de la date de la dernière vérification

      3. Sait on s'en servir ?

    4. Avez-vous un détecteur de monoxyde de carbone et de propane ?

    5. Est-ce que le dégagement autour du panneau électrique est suffisant ?

    6. Avez-vous des personnes à mobilité réduite ou nécessitant une assistance particulière en cas de problème ?

    Retrouvez toute l'information sur la prévention incendie au chapitre 5 du schéma de couverture de risques.

  • Schéma de couverture des risques

    La Loi sur la sécurité civile oblige les MRC à adopter un schéma de couverture des risques, afin que toutes les municipalités du Québec offrent un minimum standard de service incendie. Le Schéma de couverture des risques de la MRC de la Jacques-Cartier a été adopté par le conseil de la MRC en avril 2016 et mis en vigueur le 4 mai de la même année.


  • SOPFEU

    Retrouvez les communications émises par la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) :

    Sécurité des opérations aériennes de la SOPFEU 

    • Aucun drone extérieur aux opérations de la SOPFEU, n’est toléré.

    • Faire voler un drone est strictement interdit lors d'opération de la SOPFEU.

    • Pourquoi ? La raison est fort simple, si un drone est aperçu dans le périmètre des opérations toutes les opérations aériennes doivent être arrêtées et ce jusqu'au départ de l'aéronef ou de sa maîtrise.

    • La réglementation aérienne canadienne concernant le vol libre stipule que les drones doivent être à au moins 9 km d’une zone de catastrophe, dont un incendie de forêt, sous peine d'une amende allant de 575 $ à 25 000 $.